Allez directement au contenu

Une journée pour découvrir

21 mai 2015 par Yves Desjardins-Siciliano

« Puisqu’elle crée des liens entre les gens et les endroits d’un océan à l’autre, il est naturel que VIA Rail s’engage à promouvoir un milieu de travail accueillant qui reflète notre société canadienne. »Cet énoncé, tiré de la section Diversité et inclusion de la page Web Montez à bord de VIA Rail, est un excellent résumé de nos perspectives et approches.

Pour les voyageurs, notre objectif est d’être au service de tous les Canadiens. À l’interne, nous soutenons notre personnel et encourageons la diversité en milieu de travail. Cette année, nos employés célébreront cette diversité en partageant des mets typiques de leur héritage culturel. Les employés sont invités à se réunir, à discuter et à déguster différents plats en après-midi le 21 mai, dans le cadre de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

Au Canada, nous sommes choyés de pouvoir déguster des plats typiques et d’apprendre à connaître, entre autres, l’art et la musique provenant des nombreuses cultures qui coexistent ici. D’un bout à l’autre du Canada, chaque province et territoire comprend ses propres traditions et sa propre histoire. Les merveilles à découvrir sont innombrables, surtout si l’on tient compte de toutes les origines culturelles des Canadiens, y compris celle des nouveaux citoyens que nous accueillons chaque année. Du festival de musique et de danse indienne Mushtari Begum à New Westminster, en Colombie-Britannique, aux jeux des Highlands de Glengarry à Maxville, en Ontario, le Canada est riche en diversité (et, évidemment, rien de mieux pour la découvrir que de le faire en train!)

Les nombreux avantages de la diversité dans notre pays (et ailleurs), même s’ils font l’objet d’études et de discussions depuis des années, sont faciles à constater. Ces gains sont aussi palpables en affaires. Favoriser la diversité au travail améliore l’efficacité dans toutes les sphères professionnelles, de la productivité à la résolution de problèmes. La diversité favorise également l’innovation et aide les entreprises axées sur le client, comme VIA Rail, à offrir un meilleur service. Finalement, sur le plan personnel, l’ouverture à la diversité s’avère hautement enrichissante.

Aujourd’hui est un jour bien choisi pour « faire un geste pour la diversité et l’intégration » : Achetez des billets pour prendre part à un nouveau festival, informez-vous sur une culture qui vous intrigue, ou goûtez à une spécialité exotique, ce quenous avons tous hâte de le faire lors notre après-midi de célébration d’aujourd’hui.

Participants de la Grande tournée poétique du train canadien : poétiques, prolifiques et même robotiques

7 mai 2015 par Yves Desjardins-Siciliano

Quoi de plus inspirant que les voyages – particulièrement les voyages en train – pour susciter la créativité? Les paysages qui défilent sous nos yeux dans le train Canadien transcontinental émerveillent l’esprit et apaisent les sens, laissant ainsi la créativité du poète s’éveiller. .

C’est dans cet état d’esprit que19 poètes et un rédacteur touristique soient montés à bord du Canadien, dans le cadre de la Grande tournée poétique du train canadien,  pour célébrer le mois national de la poésie, en avril. En fait, devrions-nous dire, ce sont 19 poètes, un rédacteur touristique et un robot kulturBOT sont montés à bord pour rédiger des poèmes et célébrer la poésie dans différentes villes canadiennes, d’Ottawa à Vancouver.

KulturBot 3.0, frère de hitchBOT (le robot qui traversé le pays en autostop), a joué le rôle de la mascotte métallique pour la tournée poétique du grand train canadien. Ce robot, poète automate, procédait de temps à autre à l’autopublication de petits poèmes inspirés des journaux d’explorateur de David Thompson, géographe et commerçant de fourrures.

Les participants de la Grande tournée poétique du train canadien : On voit ici David Brydges, troisième à partir de la droite, tenant kulturBOT

Pendant ce temps, les participants de la tournée poétique s’affairaient à créer leur propre chef-d’œuvre. La compilation des œuvres par les 19 poètes provenant de 4 provinces et du Yukon est en cours et l’ouvrage sera publié vers la fin du mois.

Durant leur voyage, les membres du groupe ont profité de la voiture Skyline avec section panoramique pour assister à des prestations, des ateliers et des concerts; gracieuseté de VIA Rail. Ils ont invité plusieurs voyageurs à participer à leurs ateliers et à lire leurs créations (l’un des participants faisait partie du personnel de service dans les trains de VIA!).

En attendant la publication de leur ouvrage, nous souhaitons vous présenter un texte écrit par le poète canadien David Brydges, l’un des principaux organisateurs de la Grande tournée poétique du grand train canadien, et le responsable du robot kulturBOT.

Train du printemps, sillonne les Prairies
-David Brydges

Le tchk, tchk, tchk se tait.
Silence et réflexions jumelles
Règnent sur ce matin paisible.

Depuis les profondeurs, les racines des blés dorés,
Qui rêvent de s’élever, s’éveillent.

Un disque de feu embrase l’aube,
Drapant l’étang dans l’écrin des Prairies
De lumineux coloris.

Fidèles, les outardes cancanent, affluent au rendez-vous,
Délaissant l’éparse formation migratoire,
Dans une exubérance toute printanière.

Sur la colline herbeuse gît la blanche carcasse d’un lapin de garenne,
Qui nourrira un jour la terre.
Un corbeau se hasarde sur un engin volant de tôle.
La civilisation de l’acier s’avance tel un éclair
Au royaume du cerf,
Perpétuant sa domination.

Le moteur de ce convoi transcanadien
Gronde et tangue, horizontal, au fil du rail.
Bercés par la cahoteuse poursuite de la voiture précédente,
Les astronautes ferroviaires progressent dans un espace parallèle.
Et je m’éveille en savourant cette parfaite cadence.

(Adapté du poème original anglais Prairie Spring Train)
Un grand merci aux poètes de la  Grande tournée poétique du train canadien, qui ont tenté cette aventure à bord et qui ont fait profiter les autres passagers de VIA Rail de leur savoir-faire et de leur expérience.

Opération Gareautrain va droit au but

23 avril 2015 par Yves Desjardins-Siciliano

VIA Rail avait une vision du rôle qu’elle pourrait jouer dans l’amélioration de la sensibilisation aux dangers le long des voies ferrées. La réalité est que, certaines personnes ne sont toujours pas conscientes des risques qu’elles courent en faisant intrusion sur la voie ou en se tenant trop près, ou encore refusent simplement de tenir compte du danger. La situation est  simplement inacceptable, et conformément à notre mandat en matière de sécurité, nous nous devons de toujours sensibiliser davantage le public afin que les individus et les automobiles ne circulent pas sur les voies ferrées.

Depuis 34 ans, VIA Rail compte dans son équipe une experte du secteur de la sécurité. Elle a participé à la création et à la définition du système de gestion de la sécurité de VIA Rail, qui va au-delà des règlements sur la sécurité ferroviaire et  est un modèle dans l’industrie.  Il était évident pour nous que nous devions contribuer au partage à grande échelle des connaissances de notre spécialiste, pour que tous ‘un puissent profiter de sa sagesse et de son expérience.

Ainsi, en 2014, nous avons demandé à notre directrice principale, Gestion de la sécurité, de la sûreté et des risques, Jean Tierney, d’occuper un poste de direction pour Opération Gareautrain. Autrefois une initiative de l’Association des chemins de fer du Canada, Opération Gareautrain est devenue une organisation sans but lucratif distincte qui a son propre conseil d’administration.  Les activités planifiées et organisées par Opération Gareautrain visent à améliorer la sécurité près des rails et à proximité des trains. Leurs vidéos, blogues et campagnes de sensibilisation transmettent un message clair et direct. Avec des témoignages de témoins ou des victimes d’incidents évitables, Opération Gareautrain déploie de nombreux efforts afin que le public comprenne qu’il n’y a pas de zone grise quand il est question de sécurité.

Voici une affiche de sa récente campagne :

Une touche d’humour, mais un message fort :  il ne faut prendre aucun risque.

Avec l’aide de Jean, la Semaine de la sécurité ferroviaire d’Opération Gareautrain, qui se tient du 27 avril au 3 mai, aura cette année une plus grande portée et une plus vaste envergure. Les organisateurs ont obtenu l’appui de la Fédération canadienne des municipalités, qui fera la promotion de la Semaine de la sécurité ferroviaire auprès de plus de 3 000 collectivités canadiennes afin de mieux transmettre le message. Pour la liste des activités qui auront lieu dans votre région, visitez le site web : http://www.operationgareautrain.ca/ssf2015/.

En plus de sa collaboration avec Opération Gareautrain, Jean demeure un membre clé de l’équipe de VIA Rail et poursuit son travail afin que VIA Rail atteigne ses objectifs en matière de sécurité. La forte culture de sécurité établie à VIA Rail prime  toujours et fait partie de toutes les décisions que nous prenons. Dans le cadre de son mandat à Opération Gareautrain, Jean agit comme mentor et formatrice en sécurité auprès d’autres entreprises – en utilisant VIA Rail comme modèle.

Nous espérons vous voir lorsdes événements de la Semaine de la sécurité ferroviaire d’Opération Gareautrain. VIA Rail sera, comme toujours, un partenaire actif.

Comment gérer les risques : GRE à VIA Rail

10 avril 2015 par Yves Desjardins-Siciliano

Le concept de gestion des risques d’entreprise (GRE) a vu le jour il y a dix ans environ. On y a d’abord eu recours dans certaines industries, comme les institutions financières. Pour plusieurs sociétés de transport, la mise en œuvre d’un programme de GRE est encore à l’état de projet. À VIA Rail, nous comprenons qu’il y a des avantages à créer un programme de GRE. C’est pourquoi nous avons établi une politique de gestion des risques d’entreprise qui a été adoptée par le conseil d’administration en 2014.

La GRE est un cadre de référence aidant une entreprise à évaluer adéquatement les risques, tant négatifs que positifs (ces derniers étant souvent définis comme des occasions), pour mieux atteindre ses objectifs. Pour une société de transport comme VIA Rail, la priorité est la sécurité de nos activités d’exploitation, pour laquelle nous avons une politique zéro-risques rigoureuse. Lorsqu’il est question de sécurité, nous respectons les règles établies et allons au-delà de la réglementation ferroviaire pour veiller à la sécurité de nos voyageurs, de nos employés, et du public.

La GRE couvre aussi d’autres activités de notre entreprise, comme la mobilisation des employés, les recettes (liées au marketing) et la technologie. Ce sont des secteurs d’activités où VIA peut se dépasser, pourvu que nous en comprenions et en réduisions les risques qui y sont associés. C’est là que Denis Lavoie, directeur, Gestion des risques d’entreprise à VIA, entre en jeu. Son rôle est d’évaluer tous les facteurs de risques potentiels et d’établir un cadre qui nous permettra de mettre en œuvre de nouvelles initiatives, d’apprendre et de croître. Denis identifie et effectue le suivi des principaux indicateurs de chaque facteur de la GRE pour s’assurer que nous sommes sur la bonne voie. Grâce à ces indicateurs, il fait un suivi de notre progression et nous avise de la nécessité et du moment opportun pour modifier nos stratégies.

Denis Lavoie, directeur, Gestion des risques d’entreprise, VIA Rail Canada

L’une des responsabilités principales de Denis en 2015 est d’instaurer une culture bien ancrée de sensibilisation aux risques chez les employés de VIA Rail. Qu’est-ce que la sensibilisation aux risques? « Être sensibilisé aux risques signifie de prendre le temps, avant d’entreprendre un projet, de considérer tous ses risques potentiels, tant positifs et que négatifs. Cet exercice simple peut aider à gagner du temps, à économiser de l’argent et à élaborer des stratégies efficaces dès le départ » explique Denis. En somme, la GRE améliore la façon d’administrer et de diriger une entreprise à court et à long terme.

L’approche novatrice et exhaustive de la GRE de Denis Lavoie lui a valu une nomination pour un prestigieux prix international décerné par l’Institute of Risk Management (IRM) à Londres, en Angleterre. La liste des candidats sélectionnés comptait six spécialistes de la GRE provenant de divers pays, et Denis était le seul candidat de l’Amérique du Nord. Cette réalisation survenue peu après sa nomination au poste de directeur à VIA s’avère une reconnaissance de cette organisation reconnue, démontrant que VIA sait profiter des occasions de croissance, tout en prévoyant les risques pour les réduire au minimum en tout temps.

Félicitations à Denis Lavoie de la part de tout le personnel à VIA Rail. Nous sommes chanceux de te compter parmi nous.

Pour en savoir plus sur la gouvernance à VIA Rail, je vous recommande de visiter la section du conseil d’administration, récemment mise à jour, sur viarail.ca.

VIA Rail à la Journée nationale « We Day »

2 avril 2015 par Yves Desjardins-Siciliano

J’étais ravi de représenter VIA Rail à titre de coprésident de l’événement national « We Day »* à Ottawa hier.

Les événements « We Day » sont célébrés chaque année devant des milliers de jeunes qui ont mérité un billet en raison de leurs actions positives. Seize événements ont lieu annuellement : neuf au Canada, six aux États-Unis et un à Londres, en Angleterre. L’événement de cette année à Ottawa s’est déroulé devant un public de 16 000 personnes! Des milliers de leaders en devenir œuvrant déjà dans leur collectivité pour changer les choses à la source… nul besoin de dire à quel point il s’agissait d’un événement extraordinaire auquel participer.

J’ai partagé la scène avec des personnes inspirantes afin d’aider à lancer une année d’action « We Act »*. Le programme « We Act » offre des ressources éducatives et organise des campagnes pour aider les jeunes à transformer l’inspiration puisée lors de l’événement en actions concrètes.

Le rôle de VIA Rail à titre de parrain de cet événement se résume assez simplement : partager cette initiative et promouvoir le train comme mode de transport le plus écologique au Canada. Aider notre pays à croître et à évoluer se fait non seulement grâce aux projets d’envergure élaborés par les participants, mais également avec les gestes individuels que nous posons chaque jour. Veiller à ce que notre environnement soit propre et sain s’inscrit dans cette démarche globale (nous avons également contribué en offrant du transport à plusieurs personnes afin qu’elles puissent assister aux activités de cette journée).

Je ne ferai pas étalage dans ce blogue des initiatives de VIA en matière d’environnement, mais le logo « Un choix vert » affiché sur nos trains est le résultat des efforts considérables et continus de nos employés pour améliorer notre bilan carbone.  S’il y avait une Journée « We Day » chez VIA, la liste de personnes qui mériteraient d’y participer serait longue!

VIA Rail tient à rendre hommage à la Journée « We Day », qui a pris rapidement de l’ampleur et de l’importance depuis ses débuts en 2007. Cette journée est une initiative des frères Craig et Marc Kielburger à titre de prolongement de l’organisme de bienfaisance Enfants Entraide, fondé en 1995 par Craig lorsqu’il n’avait que 12 ans. Ce n’est rien de moins qu’une source d’inspiration, comme l’a été la Journée nationale.

Pour rester en contact avec VIA Rail, suivez-nous sur  Facebook, Twitter (soit @VIA_Rail ou mon compte personnel @VIARailPrez) ou Instagram.

*Liens en anglais seulement