Allez directement au contenu

Partager les voies ferrées

25 juillet 2014 par Yves Desjardins-Siciliano

La semaine dernière, VIA Rail était heureuse d’annoncer la reprise du service de transport voyageurs entre Churchill et Gillam dans le Nord du Manitoba. À la suite du déraillement d’un train de marchandises, le service avait été interrompu jusqu’à ce que la voie soit jugée sécuritaire pour la poursuite du service de transport de passagers. Les citoyens de la région ont exprimé leur consternation face à la situation – un sentiment de nous avons tous partagé chez VIA Rail.

Ce blogue porte sur ce type d’incidents, qui mettent au défi tant la bonne volonté de nos clients que la résilience de nos employés. Chez VIA Rail, nous sommes fiers de servir le public, en particulier dans les régions éloignées comme Churchill, où il y a peu d’options de transport. C’est toujours en en dernier recours que nous vous annonçons la suspension de nos services. Bien que nous comprenons et sympathisons avec la frustration des communautés où nos activités sont perturbées, nous sommes un service public responsable et nous ne sacrifierons pas la sécurité. Dans le cas du déraillement Churchill, nous devions nous assurer que la voie était conforme aux normes de sécurité rigoureuses des trains voyageurs, avant de procéder à la reprise du service. Ces normes diffèrent de celles prévues pour les trains de marchandises, ce qui explique pourquoi le service de train de marchandises reprend souvent service plus rapidement que celui de VIA Rail. Bien que nous puissions être impatients de reprendre nos activités, cela ne peut se faire au détriment de la sécurité des passagers.

Le mois dernier a également eu lieu un déraillement dans le corridor Québec-Windsor, où 80 % de nos clients voyagent. Les services entre Toronto-Ottawa et Toronto-Montréal ont été suspendus pendant deux jours, affectant 3 600 passagers. Le personnel de VIA Rail a relevé le défi et a fait le meilleur dans la pire des situations. Nous apprécions la patience de nos clients.

Ces événements soulèvent une question importante. Actuellement, VIA Rail circule principalement sur des voies appartenant à d’autres fournisseurs d’infrastructures. La préoccupation est la suivante : comment VIA Rail peut-elle optimiser ses partenariats avec les propriétaires des voies ferrées afin de mieux servir le public ? Une des façons consiste à améliorer la planification et éviter les chevauchements avec la grande quantité de trains de marchandises. Sur la liaison Sudbury-White River en Ontario, par exemple, nous avons récemment ajusté l’horaire afin de partir deux heures plus tôt sur certains itinéraires afin d’éviter les périodes de forte congestion de la voie. De telles solutions – qui tiennent compte des besoins des clients et que nous élaborons avec les propriétaires des voies – sont parmi les moyens les plus efficaces de partager le chemin de fer. Une augmentation du trafic du transport de marchandises nécessitera une coopération encore plus importante pour mieux servir les Canadiens.

À travers les communications en cours avec nos partenaires ferroviaires, nous poursuivons la recherche de façons novatrices afin d’améliorer notre service et nous sommes toujours reconnaissants de la compréhension de nos clients lorsque des perturbations se produisent. Restez connecté pour en savoir plus sur les changements et améliorations à venir en lisant ce blogue et à travers mon compte Twitter @VIARailPrez.

Personnellement, je suis très fier du dévouement et du professionnalisme de notre personnel à bord des trains, dans les gares et dans nos centres d’appels, ainsi que de notre personnel de soutien dans les bureaux.

Les faits saillants de la tournée de consultation

11 juillet 2014 par Yves Desjardins-Siciliano

Le 20 mai, nous avons entamé une tournée de consultation auprès du personnel ayant pour but de rencontrer le plus d’employés possible et d’écouter leurs idées concernant l’avenir de VIA Rail. À ce jour, nous avons franchi la barre des 1 350 employés, et ce, sur un total de 2 500. Plus de 50 % des employés ont été consultés : quel accomplissement pour nous tous chez VIA Rail!

Cette tournée m’a aussi donné l’occasion de discuter avec des passagers à bord des trains lorsque je me déplaçais pour aller rencontrer des employés à travers le pays. Jusqu’à maintenant, j’ai conversé avec plus de 60 passagers à bord de l’Océan et des trains desservant le Corridor.

Les idées qui m’ont été proposées tant par les employés que par les passagers m’ont impressionné en plus de m’être apparues bien réfléchies. Je constate ainsi que ces suggestions proviennent de l’attachement profond des Canadiens envers leur service national de trains voyageurs.

Voici quelques détails sur la tournée :

Dates : Les rencontres et les déplacements ont eu lieu du 20 mai au 11 juillet (jusqu’à maintenant).

Où : Les villes visitées comprennent Halifax, Moncton, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg et Vancouver.

Quand : Les rencontres se sont tenues à toute heure du jour, incluant les fins de semaine, aussi tôt qu’à 6 h et aussi tard qu’à 23 h 15, selon les horaires des employés.

À chacune des rencontres, un employé de VIA Rail notait tous les commentaires et suggestions mis de l’avant pour que le tout puisse être consulté après la tournée. En tant que nouveau président, j’ai grandement apprécié la volonté des employés à me rencontrer, à me faire part de leurs réactions et à discuter avec moi. Tout cela a été bien constructif.

Les sujets abordés étaient aussi variés que notre politique relative aux bagages, le nombre d’effectifs dans les trains et les gares, ainsi que l’amélioration de nos communications avec les passagers à propos du statut des trains. Le désir d’améliorer nos services était inhérent à ces discussions particulièrement axées sur les besoins du client.

Nous souhaitons remercier toutes les personnes ayant pris part à cette tournée de consultation. Nous avons déjà commencé à travailler sur certaines idées lancées durant les rencontres et continuerons de le faire lorsque la tournée sera terminée.

Bon 110e anniversaire à notre train l’Océan

4 juillet 2014 par Yves Desjardins-Siciliano
Le train l'Océan

Le train l’Océan

Le 3 juillet, le train l’Océan de VIA Rail célébrait son 110e anniversaire. Ce train emblématique occupe non seulement une place importante dans l’histoire de VIA Rail, mais fait également partie du patrimoine canadien. L’Océan a contribué au développement du Canada en transportant d’Halifax vers l’ouest du pays les nouveaux arrivants (le Quai 21 est situé tout juste derrière la présente gare à Halifax) pour qu’ils puissent s’établir au sein de collectivités en plein développement.

Plus tôt cette année, le service a fait les manchettes en raison d’un possible abandon (par les propriétaires de la voie ferrée) d’une partie du chemin de fer sur lequel roule l’Océan. Cependant, la ministre des Transports, madame Lisa Raitt, a annoncé en début mai qu’un investissement de 10,2 millions de dollars dédié au remaniement des infrastructures permettrait à l’Océan de poursuivre ses activités à travers l’est du pays. Il va sans dire que nous étions tous très heureux chez Via Rail de cette annonce.

Pour célébrer le 110e anniversaire, j’ai monté à bord de l’Océan en compagnie de représentants de diverses collectivités desservies par ce train. Bien sûr, c’était l’occasion pour nous tous de commémorer les 110 ans d’existence du train, mais aussi de se réunir pour solidifier la collaboration entre VIA Rail et les collectivités de l’est du pays. Le but du voyage et des rencontres qui ont suivi était de proposer des idées qui permettraient d’augmenter l’achalandage et d’améliorer le service, le tout selon les besoins de la population.

Le voyage m’a aussi donné l’occasion de prendre le temps d’apprécier le paysage. Mon agenda est bien rempli, et relaxer ne fait pas partie de mes priorités. Pourtant, une journée de travail à bord du train, c’est revitalisant. L’ambiance apaisante de l’Océan ne donne d’autre choix que de se laisser captiver par le paysage. De plus, j’ai pu entretenir des discussions intéressantes  avec des gens captivants et goûter aux repas gastronomiques servis à bord. La résultante, je suis ravi de constater que beaucoup de travail a été fait pour conserver et promouvoir le service de l’Océan.

Bref, joyeux 110e à l’Océan! Je suis honoré de célébrer cet anniversaire à bord et te souhaite 110 autres années de bons services!

Revivre sa jeunesse : Découvrez le Canada sans aucune limite!

27 juin 2014 par Yves Desjardins-Siciliano

Ayant grandi comme Canadien de première génération avec des parents immigrants, il n’y avait rien de mieux que de découvrir ce que le Canada avait à offrir. Mes parents aimaient profondément le pays et m’ont encouragé à visiter le plus d’endroits possible. Une de mes premières aventures de voyage, dans le cadre d’un échange étudiant, a été de prendre le train vers London, Ontario, alors que j’étais à l’école secondaire. En tant que parent, j’ai aussi encouragé mes deux filles à voyager et à apprendre sur leur pays. Elles ont fréquenté l’Université Queens de Kingston et ont utilisé le train pour revenir à la maison dès qu’elles le pouvaient (ce qui n’était jamais assez souvent!).

Il y a quelque chose de magique dans les voyages en train, particulièrement pendant notre jeunesse. Les années de vécu remplies de découvertes, d’aventures, de réflexions, de rencontres fortuites… tout pour tendre à savoir qui nous sommes, qui nous pouvons être et comment nous allons contribuer à la vie canadienne en tant qu’adultes productifs, bien équilibrés, et terre-à-terre. C’est aussi ça, devenir Canadien.

Pour plusieurs jeunes, le rêve absolu de parcourir l’Europe en sac à dos correspond au projet de vacances d’été idéal. Et c’est normalement possible grâce à l’utilisation d’un laissez-passer de train. Alors pourquoi ne pas faire la même chose ici, chez nous? À mon avis, ayant vécu les deux expériences lorsque j’étais jeune, je crois que, en plus de ses nombreuses diversités géographiques et économiques, sur le plan artistique, culinaire, musical et linguistique, le Canada peut favorablement faire compétition à la mosaïque culturelle à laquelle un jeune peut s’attendre lorsqu’il voyage à l’étranger…mais c’est en dollars canadiens!

C’est avec en tête ce rêve, d’étés du passé, que l’une des premières choses que nous avons fait à la suite de ma nomination à titre de PDG a été de créer un laissez-passer de train estival pour les jeunes. Cette Carte estivale signifie que les étudiants peuvent monter à bord et descendre aussi souvent qu’ils le souhaitent pendant les mois d’été, et découvrir le pays à leur guise. Ils peuvent voyager sur le Corridor ou à travers notre réseau entier. Ils n’ont qu’à choisir la Carte qui réponde à leurs ambitions d’aventuriers. Espérons que plusieurs optent pour notre offre de découvrir le Canada.

À l’automne, toujours en gardant les jeunes à l’esprit, nous planifions mettre l’emphase sur les nombreux étudiants qui fréquentent des institutions scolaires situées dans des communautés desservies sur notre réseau, afin de leur permettre de retourner à la maison plus souvent – tel que l’ont fait mes filles – pour un bon souper, de l’aide pour faire leur lavage et une grosse accolade!

Restez à l’écoute pour d’autres promotions pour les jeunes et les étudiants cet automne. En attendant, place aux voyages en sac à dos à travers le Canada!

Des réponses à vos questions

18 juin 2014 par Yves Desjardins-Siciliano

Récemment, VIA Rail a reçu le message suivant par l’entremise de ses réseaux sociaux (à noter que la question a été raccourcie aux endroits indiqués et que les majuscules proviennent du message original) :

« AU NOUVEAU PRÉSIDENT DE VIA RAIL : […] Pourriez-vous enfin dire aux passagers frustrés de Via Rail QUELLES MESURES SPÉCIFIQUES sont présentement entreprises pour améliorer la BAISSE DE ponctualité des trains!?? »

En plus de répondre directement à la personne concernée, j’ai voulu publier ici ma réponse sur la ponctualité des trains, un enjeu constant auquel est confrontée VIA Rail. Vous trouverez ma réponse ci-dessous, laquelle, j’espère, aidera l’auteur du message ainsi que tous les passagers à mieux comprendre cet enjeu.

Merci de partager vos préoccupations concernant la ponctualité de nos trains. Sachez que nous vous comprenons et que nous partageons votre frustration. En cette période de l’année, la ponctualité des trains est souvent affectée, car beaucoup de travaux d’entretien sont effectués pour maintenir les infrastructures en bon état. Ces travaux peuvent comprendre le remplacement des rails, de traverses et du ballast, ainsi que l’ajustement ou la mise au point des passages à niveau et d’autres mécanismes de signalement sur la voie ferrée. Ces projets nécessaires imposent des limitations de vitesse aux trains aux endroits où les travaux sont effectués. Cela crée un effet domino qui influe sur le reste du réseau, particulièrement sur les territoires ne possédant qu’une seule voie ferrée.

Cependant, en plus du fait que la saison se prête aux travaux d’entretien, il faut s’attendre à ce que la congestion sur les voies augmente puisque le trafic ferroviaire s’accroît. Cette hausse du trafic peut être attribuée à une plus grande demande provenant à la fois du transport de marchandises et du service passager. Depuis quelques années, plusieurs entreprises régionales de service passager ont augmenté leur présence sur les rails.  

Cela étant dit, voici ce que nous faisons chez VIA Rail pour améliorer la situation :

D’abord, nous nous concentrons sur un élément sur lequel nous avons le contrôle : la ponctualité de nos départs. Dans le milieu ferroviaire, partir à l’heure augmente les probabilités d’un train d’arriver à l’heure à destination, à moins de circonstances inattendues telles qu’un accident ou un bris mécanique. Contrairement aux automobiles et aux avions, les trains fonctionnent selon une séquence prédéterminée, laquelle est mise en place sous des règles d’opération strictes. Conséquemment, les trains peuvent rarement rattraper le temps perdu en utilisant des routes alternatives ou en augmentant leur vitesse. Les efforts que nous avons consacrés à la ponctualité de nos départs a fait en sorte qu’une grande majorité de trains desservant le corridor Québec – Windsor sont partis à l’heure.

Ensuite, nous examinons les possibilités d’améliorer le séquencement et la performance des trains en collaboration avec nos partenaires œuvrant dans les services ferroviaires de marchandises et passager. Nous travaillons donc à ajuster les horaires dans le but de réduire la durée du trajet. De cette façon, les passagers arrivent plus tôt à destination et les trains peuvent être utilisés par plus de clients. Nos partenaires ferroviaires partagent l’objectif de VIA Rail : la ponctualité. Dans un environnement ferroviaire, les retards engendrés par les trains d’une compagnie de chemins de fer quelconque peuvent causer un impact sur plusieurs trains d’autres compagnies qui opèrent sur la même voie ferrée.

Comme vous le savez sans doute, le Canada est un vaste pays avec une petite population répartie inégalement au sein de nombreuses villes et régions. Ainsi, des infrastructures coûteuses, par exemple les chemins de fer, doivent être mises en place de manière à ce qu’elles soient rentables. VIA Rail possède et contrôle 177 milles de voie ferrée entre Coteau (Québec) et Smiths Falls (Ontario) ainsi qu’entre Windsor (Ontario) et Chatham (Ontario). Sur le tronçon Coteau – Smiths Falls, où VIA Rail contrôle le trafic et où il ne passe qu’un seul train de marchandises par jour, la ponctualité des trains de VIA Rail dépasse les 95 %. En comparaison avec le reste du Corridor, où les trains de VIA Rail côtoient d’autres trains passagers  ou de marchandises et où la circulation est contrôlée par le propriétaire de la voie ferrée, on comprend que de maintenir une ponctualité de plus de 80 % s’avère plus difficile.

À la lumière des explications précédentes, nous devons nous attendre à ce qu’opérer les trains pour qu’ils soient toujours à l’heure demeurera un réel défi. Cependant, si des possibilités d’achat de voies ferrées se présentent dans des régions où le trafic ferroviaire pourrait se développer, VIA Rail les considérera.

En attendant, nous devons continuer à déployer des efforts pour que plus de gens utilisent les trains de VIA Rail et que la vraie valeur de notre service soit davantage reconnue. C’est à ce moment que vous entrez en jeu, en nous permettant de répondre à vos besoins en matière de transport et en invitant d’autres personnes à faire de même. Nous vous remercions de votre intérêt et demeurons dédiés à vous servir.